domingo, 23 de novembro de 2014

Fizeram o maior carnaval pra recepcionar Dominique Rivard! - 30 breves posts sobre a regata "La Route du Rhum" 23







- O primeiro antilhano a completar o percurso da longa Route du Rhum mereceu hoje uma acolhida de herói homérico à africana.

- Entenda-se que os moradores de Pointe-à-Pitre, Guadeloupe, Caribe, fizeram o maior carnaval pra
recepcionar o velejador e massagista ilhéu Dominique Rivard.

- Imaginem a festa que vai rolar quando o primeiro guadelupeano negro cruzar a linha de chegada amanhã de manhã!!!

- Pena que não estarei lá pra participar da recepção, eu que simpatizo com todas as minorias nesta regata e neste mundo de Deus e do Diabo idem, em especial com os mais jovens, com os mais velhos, com os negros e as mulheres.

- Porque simpatizo tanto com todas as minorias?

- Porque entre os des-humanos* toda minoria é discriminada, estigmatizada e perseguida por todas as maiorias. 

- O amigo leitor duvida?

- Experimenta então nascer sobre o planeta Terra, que deveria chamar-se ÁGUA, pra ver o que irá lhe suceder...


Fernando Costa



L’heure antillaise

Il n'y a pas que le décalage horaire de cinq heures entre la métropole et les Antilles françaises ! Il y a une ferveur, une liesse, un enthousiasme, une énergie, une allégresse incroyables à chaque arrivée des solitaires de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe… Et quand un Antillais en termine à Pointe-à-Pitre, qu'il soit aux avant-postes ou au cœur du peloton, c'est un bouquet de joie, de clameurs, de musiques, de fleurs, de cris et de chuchotements, qui fait tourner les cœurs et les corps pour une ivresse communicative.

Il y avait déjà eu cette foule bigarrée et explosive qui manifestait sa joie, son respect et sa connivence avec les vainqueurs et leurs poursuivants de chaque catégorie de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Mais lorsque le skipper a des attaches avec les îles, le curseur de l'exaltation prend des tours ! L'arrivée du premier Marie-Galantais à Pointe-à-Pitre fut un instant de pur bonheur, de gaîté, de ferveur : au son des tambours de l'île antillaise sise à une quinzaine de milles dans le Sud-Est de la Guadeloupe, Dominique Rivard (Marie-Galante) a eu le droit à un concert de klaxons, de sirènes, de cris, de chants, de tam-tams, d'applaudissements pour son arrivée à la vingt-deuxième place des Class40. C'est la première fois qu'un Marie-Galantais effectuait ce parcours de 3 542 milles entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre…


Bouillante et chaudage


La chaleur tropicale est aussi dans les cœurs caraïbes et ici, en Guadeloupe, les mornes ne sont pas des plaines mais des collines d'où l'on peut surveiller les alentours et apercevoir, de la Tête à l'Anglais jusqu'à Vieux-Fort, de Deshaies à Capesterre, de Bouillante à l'archipel des Saintes, de Baille-Argent à Trois Rivières, les solitaires arriver par le Nord et contourner toute l'île papillon par l'Ouest. 60 milles à parcourir jusqu'à la ligne d'arrivée avec un passage à vide « chaud bouillant » dans des vents erratiques et évanescents devant les Îlets Pigeon jusqu'à la bouée de Basse-Terre, puis un passage à plein « chaudage » (plat créole où la viande fraîchement découpée est trempée dans l'eau frémissante) quand le skipper se fait rincer de la tête aux pieds par les vagues abruptes du canal des Saintes sous le souffle des alizés tropicaux ! 

Ils étaient huit Antillais (sans compter les skippers qui ont passé leur enfance dans les îles caraïbes comme Thibault Vauchel-Camus ou Damien Seguin) au départ de Saint-Malo le 2 novembre dernier à s'élancer pour cette traversée fraîche et puissamment houleuse pour progressivement naviguer dans les eaux tièdes des archipels atlantiques (Açores, Madère, Canaries) et finir dans la chaleur moite chargée de fragrances poivrées et d'effluves aromatiques pimentées. Les bouffées parfumées des îles se propagent souvent loin des rivages et ce sont parfois les odeurs avant même les yeux, qui annoncent la venue de la première terre à l'horizon depuis Ouessant. 

Une rafale de rhum


Les Class40 et les Classe Rhum se succèdent à Pointe-à-Pitre depuis l'arrivée des vainqueurs respectifs, Alex Pella (Tales 2 Santander) et Anne Caseneuve (Aneo) : ce dimanche soir, il ne restait plus que dix Classe Rhum et sept Class40 en mer ! Car après le légendaire Sir Robin Knox-Johnston (Grey Power) qui monte sur la troisième marche du podium à 75 ans en Classe Rhum et Wilfrid Clerton (Cap au Cap Location) arrivé en milieu de nuit tropicale samedi, ainsi que deux solitaires amateurs en Class40, Emmanuel Hamez (Teranga) et Brieuc Maisonneuve (Groupement Flo), ce fut le tour du Marie-Galantais Dominique Rivard d'en finir au lever du soleil antillais. Un accueil digne d'une star de rock & roll sous une furieuse salve de percussions fabriquées à partir de bidons en plastique et de fûts métalliques : un concert aussi décibélique que les « Tambours du Bronx » !


En milieu de journée, Maxime Sorel (VandB-MS Sailing Team) et Patrice Bougard (Kogane) se livraient à un âpre duel pour se départager dans la dernière ligne droite entre l'archipel des Saintes et la ligne d'arrivée devant Gosier tandis que Lionel Regnier (April) suivait à quelques encablures… Et pour cette prochaine nuit antillaise, c'est le petit trimaran jaune de Jean-Paul Froc (Groupe Berto) qui doit poindre ses étraves en moins de 22 jours, soit une demie journée environ de moins que le temps de son sister-ship de 1978, vainqueur de la première édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, Olympus Photo mené alors par Mike Birch (23j 06h 59' 35)…


Et c'est probablement au petit matin lundi que trois Guadeloupéens vont se présenter devant la place de la Victoire de Pointe-à-Pitre : Willy Bissainte (Tradysion Gwadloup) pour le gain de la sixième place en Classe Rhum, puis Rodolphe Sepho (Voiles 44) et Philippe Fiston (Ville de Sainte Anne-Guadeloupe) en Class40 pour ce qui s'annonce comme un festival de sons, de lumières, d'explosions, d'allégresses et d'ivresses. Les Guadeloupéens vont allumer le feu plus puissamment encore que Johnny Halliday à Bercy… Pas besoin d'aller à Bamako : le dimanche à Pointe-à-Pitre, ça envoie du lourd entre reggae, déferlement de... LINK




3 comentários:

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...