domingo, 27 de dezembro de 2015

Ulysse suppliant dans la caverne de Polyphème - Expo de la BNF - Homère, le premier poète à chanter la MER 27





SIl faudra, après être devenu "Personne" comme il l'annonce par ruse au Cyclope, qu'Ulysse entende sa propre histoire chantée par l'aède Démodocos pour qu'il retrouve pleinement son
identité.

....................

Coiffé du pilos, bonnet caractéristique des navigateurs, portant sur l'épaule l'outre de vin et la coupe à la main, Ulysse se trouve en position du suppliant, le genou à terre, dans la caverne du Cyclope qui le retient prisonnier avec ses hommes. Polyphème vient d'en dévorer deux pour son souper. 

" Alors Ulysse vient à lui, tout près, et lui parle, tenant à deux mains une auge de vin noir : 

- Cyclope, un coup de vin sur ces viandes humaines que tu viens de manger : tu verras la boisson que nous avions à bord ! C'est la libation que je voulais t'offrir, pensant que ta pitié nous remettrait chez nous. Mais ta fureur n'a plus de bornes, malheureux ! Penses-tu que, chez toi, jamais homme ne revienne, lorsque l'on connaîtra ton étrange conduite ? 

Je disais ; mais, prenant mon auge, il la vida : quelle joie formidable à boire ce doux vin !... Il en voulut avoir une seconde fois…" (Od. IX, 345-354) LINK

Ulysse suppliant dans la caverne de Polyphème

Figures d'Homère dessinées d'après l'antique, Tome second : Odyssée

Johann Heinrich Wilhelm Tischbein (1751-1829), dessinateur ; Christian Gottlob Heyne (1729-1812), auteur, Metz, 1801, d'après un original du IIe siècle av. J.-C..
Dessin d'après une pierre gravée
BnF, Estampes et Photographie, Ta 4, t. 2 f. 32
© Bibliothèque nationale de France



Nenhum comentário:

Postar um comentário

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...