terça-feira, 8 de dezembro de 2015

Veleiros futuristas (em francês - contribuição do velejador Christophe Lebas) - news do mês de dezembro 5






- Boa noite amigas e amigos leitores deste oceânico blog, dedicado à divina MAR, ao inteligente BARCO À VELA e ao sagrado MEIO AMBIENTE.

- É com prazer que lhes apresento o primeiro post do mais novo colaborador eventual deste blog.

- Quem? Quem? Quem?

- O experiente velejador de alta MAR Christophe Lebas, que acabou de subir sobre o terceiro lugar do pódio da Transat Jacques Vabre a bordo do
ágil Class 40 "Carac Advanced Energies".

- Mas leiam, leiam em francês o que ele nos diz sobre os veleiros futuristas do seu mestre Michel Desjoyeaux.

Fernando Costa




Pour nous coureurs au large, l'intérêt de la voile comme appoint de la propulsion des naviores est une évidence, même si les résistances culturelles et les besoins de formation sont importants.

Espérons que des armateurs ambitieux se lanceront au plus vite dans cette magnifique aventure.

Christophe Lebas


Michel Desjoyeaux présente les grands voiliers du futur

A force d’optimiser ses bateaux (voire ceux des autres), et de les optimiser encore, le « professeur » Desjoyeaux, sa société Mer Agitée et son bureau d’études Mer Forte ont fini par acquérir une expertise précieuse au-delà du petit monde de la course au large. 

Michel Desjoyeaux présente les grands voiliers du futur
Sur son site Internet, Néoline présente son cargo à voiles, projet développé avec Mer Forte, bureau d'études de Michel Desjoyeaux. On a coutume de dire que si un bateau est beau, il va vite. Ce Néoliner est beaucoup plus élégant qu’un roulier conventionnel, et s’il va beaucoup moins vite, il va à la voile !

Le transport maritime, qui assure 90% du commerce de marchandises dans le monde, ne produit « que » 5% des gaz à effet de serre, souligne-t-on souvent. N’empêche : sur ces 5%, il y a beaucoup à gagner, et c’est un objectif que Michel Desjoyeaux poursuit désormais, à travers les recherches menées par son bureau d’études Mer Forte, lui-même issu de son écurie de course au large Mer Agitée. Samedi, dans le cadre de la COP21, et sous la splendide verrière du Grand Palais, le double vainqueur du Vendée Globe et triple vainqueur de la Solitaire du Figaro donnait une conférence passionnante, consacrée à ces enjeux.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, Desjoyeaux a rappelé qu’il y avait déjà quelques gains non négligeables à réaliser en travaillant sur les carènes, les matériaux, et aussi le routage ; y compris le routage de type « mixte » voile et moteur. Le skipper et son équipe ont d’ailleurs noué de longue date un partenariat avec MaxSea. A ce propos, un petit rappel historique du « professeur » Desjoyeaux :

« Si vous regardez dans la bibliographie, les premiers algorithmes d’optimisation de trajectoire n’étaient pas faits pour les bateaux à voile et pas plus pour les bateaux de course : ils étaient faits pour les navires de commerce, pour optimiser la façon dont ces bateaux contournaient les noyaux de houle ; parce que quand les vagues sont trop grosses, vous ne pouvez pas aller au régime le plus élevé, donc vous êtes obligés d’aller moins vite, et s’il y a un gros noyau de houle, vous devez le laisser passer ou... LINK



Nenhum comentário:

Postar um comentário

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...