sábado, 5 de dezembro de 2015

L'aède pensif - Expo de la BNF - Homère, le premier poète à chanter la MER 5








De multiples cités se sont prétendues la patrie d’Homère : des monnaies antiques d’Amastris, de Colophon, d’Ios ou de Smyrne en témoignent. Selon la légende, c'est à Chios que le Poète aurait composé ses poèmes et
fait école pour transmettre ses... LINK

................

Avers : Homère trônant à g., un volumen sur les genoux, le menton sur la main dr. ; à g., ΠYΘEOΣ (nom au génitif d'un responsable monétaire). 
Revers : Apollon Smintheos s'avançant à dr., sa lyre sous le bras g., tenant de la main dr. une patère ; derrière lui, KOΛOΦONI[ΩN].]

L'aède pensif
Colophon (Ionie), vers 250-150 av. J.-C..
Bronze ; 8,05 g ; ø 2 cm
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, FG 299
© Bibliothèque nationale de France



Nenhum comentário:

Postar um comentário

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...