sábado, 21 de fevereiro de 2015

Hobbes - Jette ses marchandises dans la MER - 30 "combinations" - quando os maiores filósofos do mundo falam de MAR (em francês) - 21




Oceano Atlântico - 2014 - foto de Fernando Costa



Les actions et les omissions volontaires sont celles qui tirent leur source de la volonté, toutes les autres sont involontaires ou mixtes telles que celles que l’homme produit par désir ou par
crainte. 

Les involontaires sont celles qu’il fait par la nécessité de nature, comme quand il est poussé, qu’il tombe et fait par sa chute du mal à
quelqu’un.

 Les mixtes sont celles qui participent de l’un et de l’autre, comme quand un homme est conduit en prison, il marche volontairement, mais il va dans la prison involontairement. 

L’action de celui qui pour sauver son vaisseau et sa vie jette ses marchandises dans la MER est volontaire, car il n’y a dans cette action d’involontaire que la dureté du choix qui n’est pas son action mais l’action des vents : ce qu’il fait alors n’est pas plus contre sa volonté que de fuir un danger est contre la volonté de celui qui ne voit pas d’autre moyen de se conserver.

 Hobbes

DE LA NATURE HUMAINE

Nenhum comentário:

Postar um comentário

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...