segunda-feira, 17 de novembro de 2014

Sir Robin K-J comendo bolo inglês e admirando as estrelas - 30 breves posts sobre a regata "La Route du Rhum" 17






- É bem verdade que Tanguy de Lamotte + Alessandro di Benedetto são campeões mundiais de simpatia, mas nesta décima edição da Route du Rhum, voto em Sir Robin Knox-Johnston, que gosta de observar as estrelas desfilando na passarela helicoidal da
Via Láctea, comendo um bom pedaço de bolo inglês (sem brandy!) preparado por sua filha Sarah.

- A lamentar, só o fato dele ter esquecido o livro sobre pássaros MARinhos!

- Saúde e bons ventos mestre Robin!

- Tiro meu chapelão-de-palha com toda pompa e circunstância pra você! :)

Fernando Costa




 Robin…. hull

La légende vivante de la course au large nous fait vibrer chaque jour depuis son 60 pieds Grey Power au beau milieu de l'Atlantique. Robin Knox-Johnston, 75 ans et toute sa fraîcheur, vit sa Route du Rhum – Destination Guadeloupe en régatier, épicurien et philosophe. 4e de la classe Rhum pour le moment, Robin s'offre un Rhum qu'il sait parfaitement arranger. Que du bonheur !
« Quel plaisir de courir la Route du Rhum dans la classe Rhum. C'est le même genre de flotte que l'OSTAR (transatlantique en solitaire créée en 1960, ndlr) avec des bateaux de tous types et de toutes tailles. C'est la classe la moins sponsorisée, qui peut certainement aider un jeune marin à se faire une réputation dans la course transocéanique » soulignait Robin pas plus tard qu'hier, dans un message envoyé aux rédacteurs de la course. Il est comme ça Sir Robin ! Au taquet sur le pont, et à la fois plein de recul sur l'évolution de la course au large. L'homme qui a gagné la première course autour du globe en solitaire et sans assistance en 1969 à bord de son petit voilier Suhaili reste pantois devant la performance des Peyron, Guichard, Josse… ces solitaires qui ont su mettre 7 jours et des brouettes pour traverser l'Atlantique sur des multicoques géants. Lui qui en avait mis 312 autour de la planète entre Falmouth et Falmouth.


Selfie et observation des étoiles

75 ans Robin ? Pas dans la tête… L'homme anobli par la reine en 1995 nous envoi des photos de sa bouille toujours souriante, nous emmène en mer à bord de Grey Power. Imaginez que derrière ces photos de Robin à la cuisine, Robin se lavant sur le pont ou dégustant le cake anglais préparé par sa fille Sara (sans brandy !), c'est une légende qui a bravé les mers du monde et chassé les records avec un certain Peter Blake (deuxième détenteur du Trophée Jules Verne en 1994). « J'ai oublié mon livre sur les oiseaux de mers » écrit-il. Tout comme il raconte qu'il aime observer les étoiles et leur déplacement dans la voie lactée. La légende de la course au large, compétiteur dans l'âme, aime être en mer. C'est tout. Cet ancien de la Royal Navy a roulé sa bosse en course à la manière d'un aventurier, imaginant et déflorant de nouveau parcours…

De Saint-Malo à Pointe-à-Pitre, Robin Knox Johnston régate, et n'a rien perdu de son sens de réglages fins et des bons coups de barre. Le voilà entre Andrea Mura (Vento di Sardegna) et Jean-Paul Foc (Groupe Berto) à moins de 800 milles des Antilles. Robin ne lâchera rien, comme il profitera de chaque instant que la mer lui donne. Une jolie leçon de la part d'un grand... LINK




Nenhum comentário:

Postar um comentário

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...