quinta-feira, 20 de novembro de 2014

Perseguida, coitada, pelo lúbrico monstrengo Caliban - 30 breves posts sobre a regata "La Route du Rhum" 20







- Como já lhes confessei, eu sou aquele que simpatiza com as minorias. 

- No caso desta décima edição da Vendée Globe eu torço pelas mulheres, pelos negros, pelos bem jovens e pelos

veteranos. 

- Boa notícia, para aqueles que pensam como eu.


 - Das quatro mulheres que partiram de Saint-Malo, para regatear contra 87 "barbudos", duas já chegaram a Point-à-Pitre, Guadeloupe e a terceira está a caminho.


- A inglesa Miranda Merron, terceira da esquerda para a direita chegou hoje em sexto lugar na Classe Rhum!


- Congratulations Miranda!


- Aposto que o pai dela a batizou com este belo nome de Miranda, em homenagem à William Shakespeare, pessoa mais criativa que a doida raça humana já produziu, autor de "A Tempestade", onde figura uma romântica adolescente Miranda, perseguida, coitada, pelo lúbrico monstrengo Caliban e depois apaixonada pelo jovem cortesão Ferdinando.


- Eu considero o casamento de Miranda com Ferdinando, como o primeiro desfile de escolas de samba do planeta Terra. :)


Fernando Costa



Les femmes du Rhum

Elles étaient quatre au départ de Saint-Malo : elles seront trois à l'arrivée à Pointe-à-Pitre avec des résultats remarquables à l'image d'Anne Caseneuve (ANEO) qui remporte haut la main la victoire en Classe Rhum, ou comme Miranda Merron (Campagne de France) qui termine à la sixième place parmi les Class40 ! Quant à Juliette Pétrès (Eau et Patrimoine), elle poursuit sa route dans les alizés au cœur du peloton et devrait en finir ce samedi après-midi. De son côté, Etienne Hochedé (PiR2 – CCI de Fécamp Bolbec) entamait son tour de la Guadeloupe pour clore la classe Multi50, et Andrea Mura (Vento di Sardegna) tentait un dernier coup tactique vers le Sud pour tenter de terminer premier monocoque de la Classe Rhum…


Seule Philippa Hutton-Squire (Swish) n'aura pu conclure sa première Route du Rhum-Destination Guadeloupe : suite à une collision avec Yannick Bestaven (LE CONSERVATEUR) lors de la première nuit de course, la Sud-Africaine a dû jeter l'éponge à Roscoff, tête de mât endommagée. Mais pour les trois autres représentantes de la gente féminine, le résultat à Pointe-à-Pitre est pour le moins flatteur ! Ainsi pour sa cinquième participation, Anne Caseneuve (ANEO) s'impose de belle manière parmi les Classe Rhum en 17 jours 07 heures 06 minutes et 03 secondes, soit plus de deux jours et deux heures de mieux que le temps de référence établi quatre ans plus tôt par l'Italien Andrea Mura…


Avec une moyenne de 11,42 nœuds sur les 4 740 milles parcourus, la Morbihannaise avait choisi dès Ouessant de plonger vers le Sud pour attraper des alizés poussifs du côté des Canaries, puis assez forts et irréguliers tout au long du tropique du Cancer. Cette femme de 50 ans n'envisage plus de participer à cette grande course en solitaire et va se consacrer à son centre d'apprentissage et d'excursion à la voile entre Guadeloupe et Morbihan. Son trimaran de 50 pieds est arrivé en parfait état, si ce n'est un petit souci sur un safran qui a limité sa capacité à atteindre les grandes vitesses. 

Trois femmes sur trois bateaux


Les femmes ont toujours été présentes sur la Route du Rhum dès la première édition en 1978 à l'image de Florence Arthaud (11ème) et d'Aline Marchand (23ème), de Louise Chambaz (1982-Abandon) et de Florence Arthaud encore (1982-20ème, 1986-11ème) victorieuse en 1990, puis d'Ellen MacArthur en 1998 (16ème et première en 50 pieds monocoque), d'Anne Caseneuve (24ème) et de Catherine Chabaud (abandon) lors de cette dernière édition de la Route du Rhum où seul comptait le classement scratch. En 2002, Ellen MacArthur s'imposait parmi les monocoques IMOCA quand Anne Caseneuve terminait deuxième en Classe2 Multi et que Karine Fauconnier abandonnait son trimaran ORMA désintégré au large des Açores. 

2006 consacre Servane Escoffier à la deuxième place en monocoque Classe2 et Aurélia Ditton en monocoque Classe3, alors que Anne Liardet finit huitième IMOCA, Cécile Poujol prend la 18ème place en Class40 et que Anne Caseneuve abandonne. Et lors de la précédente édition, Servane Escoffier finit 7ème des Ultime tout comme Anne Caseneuve parmi les Multi50 quand Christine Monlouis abandonne en Classe Rhum. 

C'est donc une dixième édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe qui propulse les femmes aux avant-postes puisque Miranda Merron réalise un superbe parcours avec son Pogo40 S2, le deuxième Class40 génération 2.0, juste derrière celui de Pierre Brasseur (Matouba) arrivé à la cinquième place ! Une performance remarquable pour la Britannique qui a conclu son parcours en débordant... LINK




Nenhum comentário:

Postar um comentário

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...