segunda-feira, 10 de novembro de 2014

Assim é a vida! - 30 breves posts sobre a regata "La Route du Rhum" 10







- Loïck Peyron vence a décima edição da transatlântica Route du Rhum com o tempo recorde de 7 dias 15 horas e 08 minutos, a bordo do
Maxi Trimaran Banque Populaire VII.

- Palmas pra ele que ele merece!

- Notícia triste, o único português participante da prova, Ricardo Dinis, foi desclassificado pela comissão de regata.

- Alegria de uns, tristeza de outros.

- Assim é a vida.

- Fazer o quê?


Fernando Costa



La course record de Loïck Peyron

 La victoire de Banque Populaire VII s'est nouée dès la première nuit en mer, à la sortie de la Manche. Pointé en tête dès le 2 novembre au soir,  après avoir ajusté quelques manœuvres, au près, le long des côtes françaises, Loïck Peyron est le premier à virer au nord du DST de Ouessant, sur un tempo parfaitement en phase avec le passage du front. 
Premier de cordée  au moment d'attaquer le golfe de Gascogne,  Peyron ne fera qu'accentuer son avance, dans toutes les phases du parcours, notamment à Madère où il fait un break définitif sur ses poursuivants. Ses adversaires du début, Edmond de Rothschild et Prince de Bretagne, cèderont leur lace à Spindrift 2 dès le passage du cap Finisterre. Mais Yann Guichard, sur son multi de 40 mètres, ne parviendra jamais à recoller aux tableaux arrière du trimaran bleu. 

C'est  la deuxième fois que ce plan VPLP de 31,50 m arrive en vainqueur en Guadeloupe. En 2010, Franck Cammas avait déjà réussi cet exploit, osant ainsi ouvrir  une nouvelle voie : celle qui consiste à mener en solitaire un géant taillé pour battre des records en équipage…un défi ultime.

Cette victoire de Peyron, magnifiée par l'établissement d'un nouveau temps record sur la course est d'autant plus remarquable, que le skipper n'avait pris le bateau en main que début septembre (soit deux mois avant le départ) pour remplacer son skipper attitré, Armel Le Cléach, blessé à la main.  Ne disposant que de peu de temps pour se familiariser avec le trimaran géant, Loïck Peyron a toujours fait profil bas dans ses discours  sur les pontons de Saint Malo, insistant sur l'aspect hyper physique d'un tel challenge. Sa grande expérience et sa technique du multicoque au large ont comblé le déficit. Sans oublier le travail exceptionnel réalisé par l'équipe de routage à terre, composée de Marcel Van Triest et Armel Le Cléac'h. Ces deux anges gardiens ont réussi à guider le trimaran et son skipper sur des trajectoires simples, fluides et surtout très... LINK




Nenhum comentário:

Postar um comentário

Seus comentários, críticas ou elogios farão meu blog evoluir. Obrigado por participar.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...